galerie les Chantiers Boite Noire

Prochainement  16.10 > 13.12.14

 Christian Lhopital

Vues d’ici-bas

 

 

 

               Cette nouvelle série de dessins de Christian Lhopital reprend deux techniques graphiques qu’il affectionne: l’enfouissement du dessin sous un voile de gesso, et le graphite, qu’il utilise pour ses dessins muraux. « Vue d'ici-bas » est le point de vue immobile, au raz du sol, sur de grands espaces d'où émerge la crête d'un paysage, alors que tout gronde dans l'atmosphère. Le paysage est vu à contre jour, de telle sorte que même en forçant notre regard nous ne pouvons pas percevoir au-delà. Le lointain nous échappe, les éléments se métamorphosent en bestioles issues d'un parc zoologique imaginaire. Au-dessus de la densité forte du premier plan et de l'extrême noirceur de la terre, s'ouvrent dans un ciel tumultueux des zébrures de lumière.     Sélection d’expositions personnelles et collectives récentes  ·        Almanach, cabinet de dessin, Galerie Heike Curtze und Petra Saiser, Salzburg, 2014.  ·        Splendeur et désolation, Musée d’art moderne, Saint-Étienne, 2013.  ·        Donation Florence et Daniel Guerlain, Centre Pompidou, Paris, 2013.  ·        Faire tâche, Galerie Polaris, Paris, 2012.  ·        Une terrible beauté est née, 11e  Biennale de Lyon, 2011.     Éditions.  ·        Ces rires et ces bruits bizarres, monographie, éditions Analogues, 2014.  ·        Splendeur et désolation, éditions Musée d’art moderne de Saint-Étienne, Silvana Editoriale,  Milan, 2013.  ·        L’aventure d’être en vie, Dream Drame, éditions Fage, 2007.



Cette nouvelle série de dessins de Christian Lhopital reprend deux techniques graphiques qu’il affectionne: l’enfouissement du dessin sous un voile de gesso, et le graphite, qu’il utilise pour ses dessins muraux. « Vue d'ici-bas » est le point de vue immobile, au raz du sol, sur de grands espaces d'où émerge la crête d'un paysage, alors que tout gronde dans l'atmosphère. Le paysage est vu à contre jour, de telle sorte que même en forçant notre regard nous ne pouvons pas percevoir au-delà. Le lointain nous échappe, les éléments se métamorphosent en bestioles issues d'un parc zoologique imaginaire. Au-dessus de la densité forte du premier plan et de l'extrême noirceur de la terre, s'ouvrent dans un ciel tumultueux des zébrures de lumière.

 

Sélection d’expositions personnelles et collectives récentes

·        Almanach, cabinet de dessin, Galerie Heike Curtze und Petra Saiser, Salzburg, 2014.

·        Splendeur et désolation, Musée d’art moderne, Saint-Étienne, 2013.

·        Donation Florence et Daniel Guerlain, Centre Pompidou, Paris, 2013.

·        Faire tâche, Galerie Polaris, Paris, 2012.

·        Une terrible beauté est née, 11e  Biennale de Lyon, 2011.

 

Éditions.

·        Ces rires et ces bruits bizarres, monographie, éditions Analogues, 2014.

·        Splendeur et désolation, éditions Musée d’art moderne de Saint-Étienne, Silvana Editoriale, Milan, 2013.

·        L’aventure d’être en vie, Dream Drame, éditions Fage, 2007.